Chez Arnaud de Vesgre, les frais d'envoi sont presque gratuits : 1 centime
seulement * !

Accueil
Panier
Garantie de remboursement
Contactez-nous

 
Les Croisades
Les Croisades
  (Agrandir)  

Jérusalem !... Jérusalem !

Le 7 juin 1099, retentit une immense clameur de joie, de soulagement, sortie de milliers de gorges asséchées par la soif, de corps meurtris par la souffrance. En découvrant la ville sainte du haut des collines d'Emmaüs, hommes, femmes et enfants s'écrièrent comme d'une seule voix :

Jérusalem !... Jérusalem !

Ils étaient 25 000. Jamais pareille ardeur n'avait enflammé une armée. Les croisés tentèrent immédiatement de s'emparer de la ville sainte mais ils furent repoussés par les 40 000 fatimides d'Égypte qui défendaient la place.

Jérusalem !... Jérusalem !

L'assaut final et victorieux ne fut donné que le mois suivant, le 15 juillet 1099. Jérusalem était redevenu terre chrétienne !

*
* *

 

Cher Ami Bibliophile,

Les croisades constituent la plus formidable aventure humaine, spirituelle et guerrière du Moyen-Âge.

Qu'on les considère comme un acte de piété ou comme une manifestation d'intolérance, elles ont marqué durablement l'histoire du monde.

Vous avez l'occasion de les redécouvrir dans la superbe édition à l'ancienne que je vous propose aujourd'hui :

"LES CROISADES"

Tirage de tête relié plein cuir d'agneau véritable, limité à 1 500 exemplaires numérotés et signés

Avec la typographie et les illustrations des éditions Firmin-Didot de 1891 et E. Ardant de 1879

"Dieu le veult !" :
Hommes, femmes et enfants prennent la croix
et partent vers la Terre sainte par centaines de milliers

La première croisade est un vaste mouvement populaire, comme on n'en a jamais vu depuis. Motivés par leur seule foi, manants, vilains et simples clercs décident de libérer le Saint-Sépulcre :

  • Monté sur une mule, pieds nus, il allait de ville en ville, enflammant les populations de son ardente éloquence : qui était vraiment Pierre l'Ermite ? Page 33
  • Saint Louis est fait prisonnier : "sans respect pour sa personne, l'émir lui fit mettre les fers aux pieds et aux mains" - Page 172
  • Saint Bernard, étonnant dominateur d'âmes et véritable prédicateur de la deuxième croisade - Page 75

Et aussi : Sylvestre II (le fameux Gerbert) s'écrie : "Soldats du Christ, levez-vous !" Page 28. "Ce fut le triomphe de l'Église et du peuple" - page 32. Qui était Gautier sans Avoir ? Page 47

Toute l'histoire des croisades depuis la prédication d'Urbain II jusqu'au Voeu du Faisan

En près de 200 ans, les chrétiens menèrent huit croisades destinées à reconquérir la Terre sainte. Mais, finalement, Jérusalem sera perdu pour le monde chrétien :

  • Godefroi de Bouillon se rend, sans armes et pieds nus, à l'église du Saint-Sépulcre, pendant que ses compagnons pillent Jérusalem enfin pris - Page 62
  • Philippe le Bon et la dernière croisade : l'ambitieux projet de reconquête de la Terre sainte du très puissant duc de Bourgogne en 1454 - Page 214
  • L'épisode le plus brillant des croisades : on l'a qualifié de "nouveau siège de Troie" - Page 101

Également : "Nous jouissons, grâce à Dieu, d'une santé parfaite", écrivait le roi Saint Louis un mois, jour pour jour, avant sa mort ! Page 202. "Les timides conseils ne sont pas faits pour nous", clame cet impétueux prince - Page 296

La vie quotidienne des croisés

En quelques mois, plus de 300 000 fidèles prennent la croix ! Ils arrivent d'Italie, d'Allemagne, d'Angleterre, d'Espagne, d'Écosse ! Revivez cet immense mouvement de piété, accompli dans la joie, au chant des troubadours et trouvères :

  • Manque d'eau, mauvaise nourriture, poussière brûlante : la terrible souffrance des croisés tout au long de leur voyage - Page 202
  • Comment Saint Louis faillit perdre la vie en décembre 1244 - Page 150
  • Le vieux Dandolo surprend tout le monde et veut se croiser malgré ses 90 ans ! Page 119

Lisez aussi : Les grands seigneurs qui prirent la croix... et ceux qui ne se croisèrent pas ! Page 44. Comment et pourquoi le duc de Normandie, Robert Courte-Heuse, engagea son duché à son frère, le roi d'Angleterre - Page 44
 

Templiers, Hospitaliers, "Assassins" : ils tiennent l'Orient entre leurs mains
et le choc sera titanesque !

Avec la croisade naissent les Templiers et les Hospitaliers. Ces fameux ordres de moines-soldats auront en face d'eux d'aussi redoutables guerriers :

  • Qui étaient le "Vieux de la Montagne" et ses fameux "Assassins" ? Page 177
  • Les Arabes et leur terrifiant feu grégeois - Page 163
  • La prise de la "Tour maudite", un épisode méconnu des croisades - Page 99
  • Seul avec 50 compagnons, il charge sans hésitation et taille en pièces 500 cavaliers ennemis ! Page 236

Ainsi que : Quand le pape lui-même veut empêcher le départ de la croisade ! Page 54. Comment les chrétiens perdirent 30 000 hommes, y compris le propre frère du roi, en une seule terrible bataille - Page 149. Et c'est ainsi qu'un simple aventurier devint duc de Calabre ! Page 235

Des saints ou des aventuriers ? Qui étaient les princes qui s'engagèrent dans les croisades ?

La soif de renommée et de richesses entraîne rois et puissants vers la Terre sainte. Suivons-les dans leur périple au-delà de la mer :

  • Comment Baudouin, pourtant destiné à l'état ecclésiastique, devint le premier roi de Jérusalem - Page 227
  • Touché par la mort de Saint Louis, le sultan de Tunis veut soudain faire la paix - Page 204
  • Renaud de Châtillon est lâchement mis à mort par Saladin pour avoir refusé d'embrasser la religion du prophète - Page 264

Et aussi : Bohémond de Tarente, noble paladin ou sordide calculateur ? Page 235. Le vrai prédicateur de la septième croisade : ni moine, ni pape, ni illuminé ! Page 154. "Richard méditait secrètement de prendre à ce prince son royaume" - Page 95
 

Noble guerre sainte ou sordide guerre économique ?

Depuis plusieurs siècles, les historiens débattent de la véritable motivation des croisés :

  • Un formidable élan de fanatisme religieux ou la légitime défense des Lieux saints menacés de destruction ? Page 5
  • "Sans argent, sans soldats, mais il ne pouvait supporter de laisser 12 000 chrétiens dans la servitude et la Terre sainte exposée à une invasion des Mamelucks" - Page 179
  • Latins contre Grecs ! Tous chrétiens, mais farouches ennemis : ont-ils favorisé l'échec final des croisades ? Page 126
  • "Jamais les Français n'avaient inspiré autant de respect à leurs ennemis" ! Page 175.

Également : Le "droit de Dieu" : juste impôt ou sordide taxe ? Page 192

De l'or à foison... Des joyaux incomparables... De belles esclaves à la peau mate...

A peine débarqués en Terre sainte, les grands seigneurs se taillent des principautés et ne tarissent pas d'ambition. Il est vrai que l'Orient est riche, très riche, et peut satisfaire bien des appétits :

  • Génois et Vénitiens profitent des croisades pour s'assurer de la domination commerciale, maritime et bancaire - Page 118
  • "Il n'y avait pas d'esclave qui n'eût un esclave !" : Page 192
  • Complots, trahisons, lutte à mort pour le pouvoir : les croisés, à quelques exceptions près, ne sont pas des saints - Page 94

Et encore : Le meurtre du calife d'Égypte - Page 173. Une fabuleuse rançon de 1 million de besants d'or - Page 173

Croisade des enfants, prise de Constantinople, Pastoureaux, etc. : les événements les plus insolites des croisades

Cette formidable épopée fut évidemment le théâtre d'événements mémorables et tout à fait insolites comme seul le Moyen Âge en a connus :

  • La croisade des enfants, en 1212, a-t-elle réellement eu lieu ou s'agit-il d'une légende ? Page 137
  • Chrétiens contre chrétiens : l'incroyable prise de Constantinople par les croisés et la fondation de l'Empire latin d'Orient - Page 129
  • Les Pastoureaux : qui était ce "Maître de Hongrie" qui appelait les serfs et les pauvres à la croisade ? Page 180

Et aussi : La mort surprise de la jeune et belle reine Isabelle d'Aragon, mère du futur Philippe le Bel - Page 207. Le corps de l'empereur Justinien retrouvé intact dans son tombeau - Page 130. Isaac l'Aveugle délivré de sa sinistre geôle et proclamé empereur par la foule - Page 126
 

Reliée plein cuir véritable et admirablement dorée et argentée à l'ancienne, voici "Les Croisades" dans la plus belle édition dont vous puissiez rêver

Je connais votre attachement pour le livre à l'ancienne, réalisé avec des matériaux nobles et selon les règles de l'art ancestral.

La reproduction à l'identique d'un de ces chefs d'oeuvre de l'édition d'art de jadis est toujours un grand moment d'émotion -- et je veux le partager avec vous.

Vous le savez : il serait facile, grâce aux techniques informatiques d'aujourd'hui, de recréer un ouvrage totalement nouveau, techniquement parfait, mais malheureusement dépourvu d'âme !

Ce n'est pas la voie que j'ai choisie.

Les ouvrages d'autrefois étaient imprimés en typographie, technique ô combien charmante et sensuelle ! quasiment abandonnée aujourd'hui, à partir de caractères mobiles assemblés à la main par un ouvrier typographe.

Un livre imprimé en "typo" (pour employer le terme de notre jargon) se reconnaît instantanément car les caractères ont forcément des imperfections que les ouvrages modernes n'ont jamais. Mais c'est tout le charme de l'impression de jadis.

J'ai donc recréé, une à une, les 400 pages qui composent cet ouvrage, reprenant les textes, les titres, les illustrations réalisées d'après des gravures sur bois.

Chaque chapitre comporte un faux-titre agrémenté d'un bandeau et d'un cul-de-lampe ; ce faux-titre est composé en onciale, un caractère directement inspiré des calligraphies médiévales en vigueur chez les moines-copistes à l'époque des croisades. Il finit aussi par un cul-de-lampe, modeste illustration qui clôt le récit de l'auteur et incite à passer au chapitre suivant.

Tout l'ouvrage est imprimé en deux couleurs, et chaque page est enrichie d'un encadrement qui rehausse la présentation et donne à l'ensemble un cachet incomparable.

Vous vous amuserez, au fil de votre lecture, à repérer les minuscules imperfections qui font tout le charme de cet ouvrage.
 

Une profusion d'illustrations anciennes pour un ouvrage richement illustré comme vous les aimez

“Les Croisades" sont illustrées de plus de 120 splendides illustrations réalisées d'après les gravures sur bois de l'époque. C'est un vrai voyage en Orient médiéval que je vous propose.

Chaque page, imprimée en deux couleurs sur mon luxueux papier vergé ivoire de 120 g, est encadrée d'une bordure à l'ancienne.

En frontispice apparaît le premier des croisés, celui qui refusa "de porter une couronne d'or là où le Christ avait porté une couronne d'épines" : Godefroy de Bouillon.

Mais ce n'est pas tout.
 

Cette somptueuse reliure dorée et argentée sera l'orgueil de votre bibliothèque

En hommage aux rois de France qui, de Louis VII à Saint Louis, ont été les grands promoteurs de la Croisade, la reliure plein cuir d'agneau véritable est ornée d'un semis de fleurs de lys. C'est un motif sobre mais d'une rare élégance qui recevra — je pense — votre approbation de bibliophile.

Les deux plats et le dos sont frappés au balancier d'un motif doré et argenté de toute beauté que vous pouvez apprécier sur la photographie ci-jointe.

Les trois tranches sont dorées et une fine galope, également dorée, vient encadrer le bloc et donner à l'ouvrage cette suprême élégance qui caractérise seulement les joyaux de la reliure d'art.

Un large signet satin de couleur rouge et deux tranchefiles donnent à cette reliure sa touche finale. L'ouvrage, au format 14,5 x 22 cm, comporte 400 pages.
 

Voulez-vous posséder l'un des 1 500 exemplaires du tirage de tête strictement limité et numéroté ?

Le tirage de tête est limité, numéroté et signé. Seuls 1 500 exemplaires seront disponibles pour le monde entier et une grande partie d'entre eux a déjà été réservée par de nombreux bibliophiles de France, mais aussi de Suisse, de Belgique, du Canada, des Etats-Unis. Des amateurs polonais, italiens et allemands ont aussi manifesté leur intérêt pour cette réalisation qui restera rare.

Si vous êtes intéressé par cette édition, il est important de réserver votre exemplaire maintenant et si je dois vous envoyer l'exemplaire que j'ai mis de côté à votre intention, ou bien si vous préférez que j'en dispose au profit d'un autre bibliophile.
 

Répondez-moi pendant qu'il en est encore temps !

L'ouvrage est disponible. Si vous me répondez tout de suite, vous le recevrez par retour de courrier.

Je vous rappelle ma garantie de satisfaction totale "Enchanté ou remboursé" : si, dans les 30 jours qui suivent sa réception, vous me renvoyez "Les Croisades", je vous rembourserai immédiatement et sans discussion aucune. Sans vous poser la moindre question.

Vous ne prenez donc absolument aucun risque. Agissez maintenant : répondez-moi tout de suite pour ne pas oublier.

Je vous remercie de votre fidélité et vous prie de me croire

 
 

Votre bien dévoué,

Arnaud de Vesgre
Éditeur

 
 

 

P.S. Répondez-moi dans les 48 heures et je vous enverrai non pas 1, ni même 2, mais carrément 3 cadeaux gratuits et définitifs :

1. "LA FEMME AU TEMPS DE SAINT LOUIS" : La vraie vie des femmes au XIIIe siècle. Vous irez de surprise en surprise !

2. "GILLES DE RAIS ET AUTRES SEIGNEURS BRIGANDS" : Ce compagnon de Jeanne d'Arc se livrait à d'infâmes orgies, mais ne fut-il pas victime d'un complot politique ?

3. "LE FABULEUX TRÉSOR PERDU DE L'ABBAYE DE SAINT-DENIS" : Retrouverez-vous les centaines de joyaux que les moines cachèrent pendant la tourmente révolutionnaire ?

 
Votre 1er Cadeau Gratuit: La Femme sous Saint Louis
Votre 2e Cadeau Gratuit: Gilles de Rais et autres seigneurs brigands
Votre 3e Cadeau Gratuit: Le Trésor perdu de Saint-Denis

Envoyer cette page à un ami

Prix par envoi: 157.00 €

 
« | »

 

Accueil - Demande de documentation
Panier - Garantie de remboursement - C.G.V. - Contactez-nous

 

(*) Les frais d'envoi sont presque gratuits (1 centime seulement), quel que soit le montant de la commande, pour une expédition au tarif "lettre prioritaire" ou "colissimo" vers la France métropolitaine et la Corse ou au tarif "lettres et brochures" vers le reste du monde. Pour un envoi postal par avion, les frais sont de 8 euros vers l'Union Européenne et la Suisse, et de 15 euros vers le reste du monde. Pour un envoi par chronopost, les frais sont de 80 euros pour le monde entier.

 

Bienvenue chez Arnaud de Vesgre Editeur

Arnaud de Vesgre
Editeur à l'enseigne du cheval
38 rue de Berri - 75008 Paris
France
Tél. 0 970 465 238 - Fax. 01 53 01 66 41
Web : www.devesgre.fr

Copyright © 2005-2017 EADV Publishing Ltd.

Crédits photos : Archives EADV. D.R.
Tous droits réservés.
Sous réserve d'erreur typographique.
Photos non contractuelles.

EADV France S.A.S.
TVA intracommunautaire : FR 47 830 548 285
Siret : 830 548 285 00014

 

referencement - www.bioroses.fr - espace vert